Être introverti dans un monde d’extraverti

Quiet Susan Cain copie

Je tiens beaucoup à ce sujet. J’ai découvert la différence entre être introverti ou extraverti grâce au livre de Susan Cain La force des discrets. Cette lecture fait partie du top 5 des livres qui ont changé ma vie. Enfin, j’avais une explication pour tous ces comportements qui me faisaient sentir différente.

Que signifie être introverti ?

Avant tout une précision, être introverti est différent d’être timide. Les deux caractéristiques peuvent s’exprimer ensemble mais ce n’est pas une règle d’or. L’introversion ou l’extroversion évoque la façon dont on réagit face à la stimulation extérieure. Un extraverti se nourrit de la présence des autres et de l’énergie créée par ces échanges. Un introverti recharge ses batteries en passant du temps seul et en pratiquant l’introspection.

Citation Susan Cain - être introverti

Je vous parle régulièrement sur le blog de construire un quotidien qui vous ressemble. Apprendre à se connaitre et comprendre notre part d’introversion et d’extraversion est un critère important dans la réalisation de ce projet. Si vous vous trouvez épuisé après une journée d’échanges sociaux et ressentait le besoin de vous isoler vous êtes probablement un introverti.

Un exemple concret

J’ai récemment pris une décision sur ma façon de pratiquer le sport justifiée uniquement par la caractéristique introvertie de ma personnalité. Sans emploi pendant quelques mois, on m’a offert l’entrée à une salle de sport. Pendant cette période, ces cours collectifs ont été une vraie bouffée d’air frais. Ayant trouvé un boulot, je parle et suis en contact avec les gens toute la journée et en rentrant aller au sport est alors devenu une corvée. Je me suis alors rendu compte qu’en tant qu’introverti cette organisation me demandait trop d’énergie car trop de stimulation extérieure. Je suis donc revenu à des activités plus solitaires telles que la marche et la natation.

Être authentique

Faire de son introversion une force

J’ai souvent vu mon caractère introverti comme un handicap. Je préfère sortir moins souvent. J’ai besoin de temps avec moi-même à la fin de la journée. Je suis quelqu’un qui observe et s’analyse beaucoup. Alors comment renverser la balance ? Je partage avec vous deux pratiques qui m’ont aidé, et j’espère vous aiderons à faire de votre introversion une force :

  1. Communiquer

En couple avec un extraverti, j’ai du apprendre à communiquer sur mes besoins et ma façon de vivre le quotidien. Dans un conflit, j’ai souvent besoin d’un moment de silence pour analyser la situation et construire une réponse. A la fin de la journée, j’ai besoin d’un peu de temps seule pour écrire, faire la transition entre la journée de boulot et la soirée.   Être clair sur les raisons de ces comportements améliore les relations avec vos proches.

  1. Se créer des bulles de rechargement

Créer ces bulles de rechargement, c’est les planifier mais également prêter attention aux activités que vous pratiquez. Précédemment, épuisé à la fin de la journée, je m’isolais du monde devant une émission de télévision. Finalement, je n’arrivais jamais à retrouver un état de sérénité parce que la stimulation de la télévision ne répond pas à mes besoins d’introspection. Aujourd’hui, je me concentre sur des exercices comme l’écriture, la lecture, le sport c’est-à-dire des activités qui donne à mon cerveau de l’espace pour s’exprimer et analyser les challenges du moment. Ces bulles de temps sont devenus, par exemple, le moment où je rédige mes articles au calme et sans distraction.

être introverti

J’espère sincèrement que le partage de mon expérience vous encourage à vous écouter. Me réconcilier avec mon caractère introverti a été l’occasion de me reconnecter avec ma créativité mais également de vivre des échanges avec les autres plus riche. En effet, si je prends le temps de m’offrir du temps de qualité avec moi, je suis tellement plus présente avec mes proches ou lorsque je dois mener un projet au boulot. Tout est question d’équilibre !

8 Comments

  1. Lapausethe 15 mai 2016

    Je te rejoins totalement en lisant ton article ! J’analyse aussi beaucoup les choses et c’est une phase d’introspection très importante pour moi. Pareillement, je passe ma journée avec des élèves, quand je rentre le soir je rêve de calme, de lumière tamisée et j’adore écrire ou dessiner pour me détendre. Le seul souci à être introverti est, comme tu l’as cité, le fait que lorsqu’un conflit éclate, je me renferme sur moi comme une huître et je suis souvent inaccessible, il faut me laisser du temps pour digérer tout ça..

    Répondre
    • Audrey 16 mai 2016

      « Se renfermer comme une huître » est l’analogie parfaite pour expliquer notre réaction. Je suis heureuse que tu te sois retrouvée dans mes mots. C’est pas toujours facile de parler d’introversion et surtout pas de façon négative. J’imagine que ton boulot est très stimulant si tu es entouré d’enfants qui demande présence et attention. Je te dis à bientôt et merci pour tes commentaires qui sont le meilleur encouragement à faire vivre mon blog ! 🙂

      Répondre
  2. Aigrelette 24 mai 2016

    tiens c’est marrant je ne m’étais jamais posée la question… mais en fait grâce à ton article je viens de comprendre! j’ai tendance à faire des phases (comme tout le monde) mais je suis plutôt extravertie et du coup je cerne mieux cette sensation « d’ennui » et de « vide » quand je ne sors pas pendant quelques jours… Merci, je vais de ce pas creuser cette notion, tu as éveillée ma curiosité à ce sujet 🙂

    Répondre
    • Audrey 24 mai 2016

      Je suis ravie de lire de ton partage. Je pense sincèrement que c’est une caractéristique de notre personnalité qu’il est intéressant d’explorer pour mieux se connaître et mieux comprendre les autres. A bientôt ! 🙂

      Répondre
  3. La Minute d'Emy 26 mai 2016

    Merci pour ton partage et tes conseils !

    Répondre
    • Audrey 27 mai 2016

      Je suis ravie que ça te plaise ! 🙂 C’est un sujet important à considérer pour un quotidien harmonieux.

      Répondre
  4. Nathalie 14 juin 2016

    En pleine réflexion avec moi-même, à l’aube de poser de grandes décisions, ton article me renvoi vers moi, je m’y retrouve parfaitement. Il me donne vraiment l’envie de lire ce livre de Susan Cain La force des discrets.
    Peut-être m’aidera-t-il à mieux me comprendre et donc à faire les bons choix.
    Merci en tout cas de ce partage.

    Répondre
    • Audrey 14 juin 2016

      Apprendre à se connaître me semble être une bonne base pour faire des choix qui nous ressemble. Dans cette situation tu as peut être besoin d’apprendre à t’écouter. Je te conseille de creuser un peu sur le sujet de l’intuition et des valeurs que tu souhaitent développer dans ton quotidien ( http://sousmonparasol.com/epanouissement-personnel/valeurs-guident-choix/ ). ça m’a énormément aidé !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *